La guerre de Troie 8/8 . Épilogue

Comme un bassin trop plein en filets d’eau s’épanche,
Ou d’un unique tronc part l’éventail des branches,
De cette ample épopée, cent histoires ont surgi :
Le terrible retour quand l’ouragan rugit
Sur l’eau déchaînée par le dieu Poséidon,
L’effroyable destin du roi Agamemnon,
D’Ulysse le retour en plus de vingt années
Dans les tribulations de sa longue odyssée,
Ou bien celle d’Énée, un des enfants d’Ilion,
Qui, contre l’assaillant, combattit comme un lion,
Puis, voyant leur défaite et sa cité conquise,
Réussit à s’enfuir avec son père, Anchise,
Vulnérable vieillard qu’il portait sur son dos.
Il s’éloigna de Troie, chargé de son fardeau,
Avec des compagnons, échappés du carnage,
Après de longues marches, atteignit une plage
Où ayant pu construire en bois quelques bateaux,
Put faire voile vers des ports occidentaux.

S’en remettant aux dieux, l’aventureux Énée,
S’embarquant vers une incroyable destinée,
Allait, lui, un Troyen, dans un lieu fort lointain,
Auquel on donnera plus tard un nom latin,
Lancer à travers sa très longue descendance,
Créant un empire fabuleux et immense,
Peut-être le plus grand de tout le genre humain,
Cette épopée que fut l’histoire des Romains.

                             Fin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.