En chacun d’entre nous, il y a tout le Ciel

A Delphes sur le flanc d’un lumineux vallon,
Gravée sur le linteau du temple d’Apollon,
Se trouvait autrefois cette phrase suprême,
Devise énigmatique : « Connais-toi toi-même
Ainsi tu connaîtras l’Univers et les Dieux »
Depuis vingt-cinq siècles ce mot mystérieux,
Cette pensée vraiment n’a pas été comprise
Ni interprétée sans de sérieuses méprises
Car son élévation est d’une telle hauteur
Qu’elle a échappé à presque tous les penseurs.
Non, il ne s’agit pas d’une étude vulgaire
Sur nos dons, nos faiblesses et notre caractère,
Faisant le point sur nos qualités et défauts.
Non, ce n’est pas cela et tout ceci est faux !
Des esprits cultivés, tenus en haute estime,
N’ont jamais pu saisir la profonde maxime,
Car seuls les initiés en possèdent la clef.
Ces êtres qui depuis des temps très reculés
Progressent sur la voie par un travail extrême,
Obtenant par l’effort la maîtrise d’eux-mêmes,
Poursuivant depuis de nombreuses incarnations
Infatigablement leur divine mission,
Ont acquis de la vie, de la mort et du monde
Une claire vision, pénétrante et profonde.
Ces Maîtres, envoyés par le monde divin,
S’incarnent parmi nous pour aider les humains
A s’extraire enfin du piège de la matière,
Les mettre sur la voie, le chemin de lumière.
Celui que nous avons par bonheur rencontré,
Qui nous a dispensé l’enseignement sacré,
De ces mots donna le contenu essentiel :
« En chacun d’entre nous, il y a tout le Ciel,
Toute la Beauté, la Lumière et la Sagesse,
Les Pouvoirs, l’Omniscience et toutes les Richesses !
Tout ceci est enfoui en notre être intérieur.»
Mais les êtres humains, éternels voyageurs,
Dans leurs incarnations au sein de la matière
Ont recouvert de boue, de limon ou de terre
L’étincelle émanée du sein même de Dieu.
Notre âme est un diamant infiniment précieux
Caché par la gangue de nos fautes passées,
Toutes les impuretés en nos vies amassées
Étouffent en chacun la nature divine.
Alors pour retrouver son éclat d’origine,
Pour le débarrasser de tous ces matériaux,
Il nous faut nettoyer ardemment ce joyau.
Les Maîtres heureusement nous donnent leur viatique
Par l’enseignement de la science initiatique.
Ils nous fournissent tout ; il ne nous manque rien.
La lumière d’abord mais aussi les moyens,
Des méthodes tirées de leur propre expérience
Que nous a dévoilées leur haute bienveillance,
Mais c’est à nous, bien sûr, à nous seuls qu’il revient
De faire ce travail ardu et quotidien,
De s’attaquer enfin à ce chantier immense
Qui nous demandera des trésors de patience.
Combien d’années ou même de vies à venir
Nous seront nécessaires pour y parvenir ?
Peu importe le temps car il ne compte guère ;
Seul importe le but, Graal extraordinaire,
Point d’accomplissement sublime et victorieux
Quand l’être humain devient vraiment enfant de Dieu !
Mettons nos pas dans ceux des Maîtres qui précèdent,
Qui nous ont éveillés, nous conseillent et nous aident
Il nous faut pour répondre à leurs constants appels
Partir à l’assaut des sommets spirituels !

Arnaud Jonquet novembre 2020

One thought on “En chacun d’entre nous, il y a tout le Ciel

  1. Merci beaucoup.
    Il se trouve que cette année, ma cousine – Bouddhiste – m’aide à me mettre sur ce chemin du « travail qui consiste à me me concentrer sur ma vie intérieure ».
    Je trouve que vous avez pu exprimer – sous forme de poème – ce que signifie cette quête et comment on peut y parvenir en s’inspirant d’êtres, de maîtres qui ont déjà fait cette expérience.
    Mille bravos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.