Harmonie du soir

 

chemin la nuit2

N’aimes-tu pas marcher par un doux soir d’été
Sur un petit chemin à travers la campagne
Regardant les étoiles, nos célestes compagnes,
Fleurs de ce champ obscur d’azur illimité ?

Écoute maintenant, sortant du sein de l’ombre,
Ce nocturne concert où mille petits bruits
S’appellent et se répondent, où l’air chaud de la nuit
Fait chanter les grillons dans la campagne sombre.

Ô magique Harmonie du ciel et de la terre
Qui dévoile à nos cœurs d’ineffables mystères !
Dans ces moments bénis de douce intimité,

Tu fonds l’une dans l’autre nos âmes ravies
En l’Âme universelle, la Source de la Vie,
Et nous ouvres les portes de l’éternité.

Arnaud Jonquet  printemps 1995

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.