N’aimez-vous pas entrer dans la forêt profonde ?

N’aimez-vous pas entrer dans la forêt profonde
Dont la parure change avec chaque saison ?
C’est comme pénétrer au chœur d’un autre monde,

Microcosme ouaté dépourvu d’horizon,
Dont le calme envoûtant et l’intime atmosphère
Règnent sous le dôme d’épaisses frondaisons.

On marche à pas feutrés dans ces lieux solitaires,
Royaume où l’on pénètre ainsi qu’un étranger,
Afin de respecter la paix et le mystère

Qui dominent alentour de ces bois ombragés.
Tous ces troncs jaillissants, ces piles colossales,
Dont les voûtes feuillues semblent nous protéger,

Donnent à ces endroits la dimension verticale,
Créant une émotion propre à nous inspirer.
Leur ambiance est un peu celle des cathédrales

Où l’on se sent empreint d’un sentiment sacré
En percevant parfois que des âmes présentes
Au fond des bois obscurs nous observent en secret.

Car la faune embusquée nous épie, vigilante,
Mais aussi, palpitante au cœur de ces sous-bois,
L’entière nature se révèle vivante.

Cette impalpable vie que notre âme perçoit
Flottant subtilement à travers la feuillée
Nous rappelle bien sûr ces contes d’autrefois

Pleins d’elfes et de dévas, de sylphes et de fées.
L’humus et les taillis, et même les rochers,
Créatures sensibles bien qu’inanimées,

Les arbres sur lesquels l’oiseau va se nicher,
Toutes ces entités dans ces bois d’abondance
Parmi lesquels vivent les animaux cachés,

Emanent une vie rayonnante et intense
Capable à notre insu de nous toucher au cœur.
En devenant sensibles à de telles présences

Et à la Nature dans toute son ampleur,
On s’ouvre à un niveau supérieur d’existence,
On goûte à des instants de paisible bonheur.

Au milieu des futaies de la forêt immense,
Heureux ceux qui sauront, parcourant les sentiers,
Percevoir dans les bois, par delà le silence,

Sous les arches des chênes ou bien des marronniers,
La vie puissante de la nature indomptée
Et, d’une âme et d’un cœur toujours émerveillés,

Communier avec la forêt enchantée !

                                  Arnaud Jonquet octobre 2016

2 thoughts on “N’aimez-vous pas entrer dans la forêt profonde ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.