Nos plus beaux vers sont ceux…

lac-montagne

« Les plus beaux vers sont ceux qu’on n’écrira jamais »
Edmond Haraucourt

Nos plus beaux vers sont ceux qui restent en notre cœur
Dans ces moments précieux dont la vie nous fait grâce,
Ô fugitifs instants de force et de douceur,
Minutes d’infini hors du temps, de l’espace.

Quand la plume n’a pas couché sur le papier
Les mots déjà trop lourds pour habiller l’idée,
Pure flamme qui danse sans rimes ni pieds,
D’autant plus vive et belle qu’elle est dénudée.

C’est le muet aveu d’un regard silencieux,
Le soleil victorieux émergeant des nuages,
C’est la joie d’un enfant, les étoiles aux cieux,
Ou la révélation que nous a faite un sage.

La fuyante étincelle aux contours si changeants
Craint le mot maladroit pesant comme une chape,
Glissant entre nos doigts comme du vif-argent,
L’idéale pensée à notre plume échappe.

Il faut les deviner là où ils sont restés,
Ces vers mystérieux qui nourrissent notre âme,
Dans les cimes enneigées ou les fleurs de l’été,
Dans les sublimes instants où notre cœur se pâme …

Là tout est resté pur, là tout est resté vrai
Sans que notre écriture ait la beauté ravie ;
Quand l’émoi est intact, le sentiment sacré,
Là nous sont révélés les secrets de la vie.

Arnaud Jonquet septembre 2007

One thought on “Nos plus beaux vers sont ceux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.