Symphonie matinale

Mésanges

Ô pur enchantement des matins de printemps
Lorsque Dame Nature à l’aurore s’éveille
Aux caressants rayons d’un soleil éclatant
Dévoilant à nos yeux ses multiples merveilles !

Ces arbres et ces taillis fraîchement reverdis,
Ces diamants déposés par la rosée dans l’herbe,
Cet azur purifié où l’astre resplendit,
La campagne offerte en une fresque superbe,

L’aubade naïve de tous ces bruits charmants
Fondus dans le lointain ou surgissant tout proches,
Alertes, tendres appels, cris, doux épanchements,
Auxquels se joint parfois le son pieux d’une cloche.

Provenant du village, des bois ou des champs,
C’est un âne qui brait ou l’angélus qui sonne,
Et puis les gracieux et innombrables chants
Des oiseaux délurés dont les buissons foisonnent.

Alors que tout le monde est encor endormi,
Déjà la gent ailée est en effervescence !
Dans les bois et les haies chaque taillis frémit
Quand l’oiseau frétillant atterrit ou s’élance !

La terre est assoupie mais le monde aérien
Bat son plein avant que l’horizon ne s’allume ;
On perçoit tout le temps d’incessants va et viens
Et le doux bruissement du petit monde en plume.

Le farouche coucou, bien caché dans les bois,
Par son joyeux appel invite au cache-cache,
Certains plus familiers nichent sous notre toit
Partant et revenant à leur nid sans relâche.

L’aube claire appartient aux petits passereaux :
Rouges-gorges, pinsons, fines bergeronnettes,
Auxquels se joignent merles et familiers pierrots
Jouent vifs et turbulents, semblant faire la fête.

Les mésanges affairées nourrissant leurs petits
Dans de vibrants froufrous, volent à tire d’ailes
Avec force cui-cui et charmants chuchotis
Tendrement adressés à leurs oisillons frêles.

Au bal étourdissant de ces petits oiseaux,
Aux doux roucoulements de quelque tourterelle
Des coqs ajoutent, fiers, leurs grands cocoricos
Saluant de leurs chants cette aurore nouvelle !

Quel joyeux festival de gentils gazouillis,
Pépiements, sifflets, trilles et babillages
Arpèges et roulades émergeant des taillis
Fondant en symphonie leurs multiples ramages !

Grâce vous soit rendue ô habitants des cieux
Merci pour ces concerts à notre âme ravie !
Quel don céleste font vos chants délicieux,
Quel cantique au soleil et quel hymne à la Vie !

Arnaud Jonquet mai 2016

One thought on “Symphonie matinale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.