Notre âme, cet oiseau…

Colombe

Notre âme, cet oiseau que l’on retient en cage,
Profondément aspire à voler dans les cieux,
Planer dans l’infini au-dessus des nuages,
Se pâmer dans les purs espaces lumineux.

Libérons-la du joug d’une vie matérielle
Qui la maintient au sol dans un étroit carcan,
Laissons-la chaque jour déployer ses deux ailes,
Échapper à ce monde obscur et suffocant.

Qu’elle puisse hisser les vastes et blanches voiles
Que gonflera le vent nommé Inspiration
Dont le souffle puissant par delà les étoiles
La fera parvenir à l’illumination.

Que ce soient les accents d’une noble musique,
Du lever de soleil le spectacle enchanteur,
Les beautés de la mer aux reflets féériques,
Le parfum d’une rose aux magiques senteurs,

Chacune des splendeurs que nous offre le monde
Pourra la propulser jusqu’aux plans supérieurs
Là où le beau, le pur, l’illimité abondent
Là où l’âme comblée approche du bonheur.

Ainsi elle pourra, délivrée de ses chaînes,
Vers l’azur éthéré prendre enfin son essor
Et revenir alors de ses courses lointaines
Déposer dans nos cœurs de fabuleux trésors.

Arnaud Jonquet juin 2016

One thought on “Notre âme, cet oiseau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.