Voyage

 

Oh, j’aimerais partir avec toi sur la mer,
Pour suivre les dauphins, écouter les sirènes,
Sur un grand voilier blanc fendant les flots amers,
Voguer sur l’onde bleue vers des îles lointaines.

Nous partirions tous deux, évadés amoureux,
Admirant chaque jour, penchés sur l’eau profonde,
A la proue le soleil se lever, glorieux,
A la poupe, le soir, plonger rouge dans l’onde.

Et, dans l’ombre venue, à l’heure de la brune,
Sous la voûte des cieux éclairée par la lune,
Dévoilant à nos yeux un nouveau firmament,

Nous pourrions admirer, allongés sous les voiles,
Les vagues en scintillant comme autant de diamants
A l’horizon lointain se mêler aux étoiles.

Arnaud Jonquet  juin 2005

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.